http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv49716211.gif

 

Simple

 

de Marie-Aude Murail

 

 

Quatrième de couverture

Simple dit " oh, oh, vilain mot " quand Kléber, son frère, jure et peste. Il dit " j'aime personne, ici " quand il n'aime personne, ici. Il sait compter à toute vitesse : 7, 9, 12, B, mille, cent. Il joue avec des Playmobil, et les beaud'hommes cachés dans les téphélones, les réveils et les feux rouges. Il a trois ans et vingt-deux ans. Vingt-deux d'âge civil. Trois d'âge mental. Kléber, lui, est en terminale, il est très très courageux et très très fatigué de s'occuper de Simple. Simple a un autre ami que son frère. C'est Monsieur Pinpin, un lapin en peluche. Monsieur Pinpin est son allié, à la vie à la mort. Il va tuer Malicroix, l'institution pour débiles où le père de Simple a voulu l'enfermer, où Simple a failli mourir de chagrin. Monsieur Pinpin, dans ces cas-là, il pète la gueule. Rien n'est simple, non, dans la vie de Simple et Kléber. Mais le jour où Kléber a l'idée d'habiter en colocation avec des étudiants, trois garçons et une fille, pour sauver Simple de Malicroix, alors là, tout devient compliqué.

 

206 pages, Jeunesse

 Editions Ecole des Loisirs

 Publié en 2004

 

Guillemet2.pngC'est drôle, c'est triste, c'est la vie. J'ai aimé la coloc dès le début, je me suis attaché à Monsieur Pinpin. Un livre à lire ! J'ai vu l'adaptation, et elle m'avait marqué, c'est aussi bien que le livre dans mon souvenir :)

 

Mon avis


    J'ai trouvé ce livre drôle, tout en abordant le sujet de Simple, déficient mental âgé de 22 ans. Ce roman parle du handicap de Simple sans tellement aborder le sujet. Kléber veut être indépendant avec son frère Barnabé (Simple est son surnom), contrairement à son père qui lui ne veut pas s'embêter et souhaite remettre Simple à Malicroix, un institut pour handicapés. Kléber veut que son frère vive pour de vrai, pas dans un institut, il veut qu'il ait une vie hors de Malicroix.

 

    Malgré tout, ce n'est pas facile tous les jours d'avoir un frère comme Simple... Quand Monsieur Pinpin fait des bêtises, qui peut bien les prévoir ? Quand Simple fait quelque chose de mal, il accuse Monsieur Pinpin son doudou, pauvre peluche... vous voyez comme elle est martyrisée ?! Mais je ne suis pas là pour prendre la défnse d'un Monsieur Pinpin qui boit, qui met le feu, qui fait pleins de bêtises, qui veut rester voir comment c'est une église la nuit... vous voyez combien Simple peut être imaginatif, comme un enfant. Ce qu'il est entre autre !

 

    C'est sur le ton de l'humour que Marie-Aude Murail a écrit cette histoire dans laquelle on se lie d'affection pour les coloc' qui s'attachent très vite à Simple et à son frère. De mon côté, je me suis atachée aux coloc que l'on a le temps de connaître. Corentin, Enzo, Aria et Emmanuel. Sceptique au début, ils finissent (presque) tous à vouloir aider Kléber dans sa lutte contre le handicap de Simple. En peu de temps j'ai moi même voulu retrouver cette ambiance amical assez vite, pensant au prochain moment où je pourrai lire.

 

    On trouve de beaux jeux de mots fait par Simple qui manie la langue soit comme un enfant de 3 ans, soit comme Mr Mutchbiguen (personnage qu'il s'est inventé).

 

Il y avait six garettes sur la table, toutes crabouillées

Il y a un beaud'hommes caché dans le téphélone

 

Pour une fois, un livre de 200 pages qui m'a paru pas si court que ça ! J'ai parfois eu l'impression que ça durait plus longtemps. Une lecture assez agréable !

Retour à l'accueil