http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv29078398.jpg

211 pages

9,50€

Editions Milan

 

Dix-neuf heures.

Mom devrait être là, tout de même.

Je fais quoi, moi ? J'ai faim !

L'adolscente se leva, éteignit la télé d'un geste. Le silence s'installa. Un je-ne-sais-quoi d'inhabituel s'était insinué dans l'atmosphère de la maison. Seule sa chambre aux caractères gothiques, chargée d'un parfum d'encens et de cigarettes blondes refroidie.

Sur le bureau, la lettre l'attendait.

"Luce,

Le journal m'envoie en Australie. Quand tu liras ces lignes, je serai sans doute dans l'avion. Je déteste les séparations, tu le sais. N'aies pas de regrets, c'est sûrement mieux ainsi... J'ai tout organisé. Une somme sera versée sur ton livret jeune, le loyer est payé. A toi de gérer le reste."

 

Quatre mois !

La mère de Luce est partie pour quatre longs mois à l'autre bout de la planète. Bon débarras ! Sur fond de teufs métal, Luce entend bien profiter de sa nouvelle liberté. Mais, passé ce moment d'euphorie, des questions se posent : pourquoi ce départ précipité ? Où est sa mère exactement ? Et pourquoi est-ce qu'elle n'appelle pas ?

 

---

Mon avis

      Lu en Octobre 2011

Je n'ai pas été emballée par ce roman. La relation mère/fille est vraiment intéréssante, c'est le centre de ce roman. Inès, la mère de Luce, bien que n'étant pas là, est partout dans l'histoire, dans toutes les pages.

 

      Luce est une jeune fille assez noire, j'ai eu du mal à l'imaginer. Elle est censé être gothique et justement je n'ai pas l'habitude de m'imaginer des héroïnes gothiques qui se comportent aussi bizarrement et en faisant autant la tête...

On voit un changement radical de son attitude du début à la fin de l'histoire. En même temps on ne pouvait pas faire prie que son caractère du début, elle gagne en tout : leçon de vie, sagesse, se débrouiller seule, etc... Sa mère étant partie, tout ce que sa mère faisait c'est à pérsent à elle de le faire. Est-ce qu'on pourrait s'imaginer ça lorsque l'on a 16 ans vivre ainsi seule ? Non je ne pense pas. C'est aussi pourquoi ce roman est étonnant. Au début l'absence de Luce ne la dérange pas, jusqu'à ce que cette absence se fasse pesante. Pas de nouvelles de sa mère, qu'est-ce que cela signifie ? Luce essaie de retrouver sa mère en reconstituant son passé et on en apprend autant qu'elle.

 

J'ai préféré la seconde partie qui se déroule à Grenade. Le cadre est beau, l'endroit où est Luce est agréable. Elle vit vaiment les meilleurs moments de sa vie là-bas, et on est heureux avec elle à Grenade. On en oublie même parfois pourquoi elle se trouve là-bas tellement la vie s'y passe bien.

 

Je ne peux pas dire grand chose de Metal Mélodie, c'est une lecture assez simple et rapide, on n'y accroche pas forcément. Moi ça m'a plu mais je n'ai pas trouvé ça magnifique pour le lire 2 fois ou pour le mettre dans mes Coups de Coeur.

 

Et vous, avez-vous accroché à Metal Mélodie ?

Retour à l'accueil