http://img.livraddict.com/covers/77/77883/couv47370106.jpg

473 pages, 15.90Jeunesse, Historique

Editions Gallimard (Scripto)

Publié en  Mai 2012

Synopsis

« 19 avril 1936. Bientôt minuit. Je vais naître dans une minute exactement. Je vais voir le jour le 20 avril. Date anniversaire de notre Führer. Je serai ainsi béni des dieux germaniques et l'on verras en moi le premier-né de la race suprême. La race aryenne. Celle qui désormais régnera en maître sur le monde. Je suis l'enfant du futur. Conçu sans amour. Sans Dieu. Sans Loi. Sans rien d'autre que la force et la rage. Je mordrai au lieu de téter. Je hurlerai au lieu de gazouiller. Je haïrai au lieu d'aimer. Heil Hitler ! »

Max est le prototype parfait du programme « Lebensborn » initié par Himmler. Des femmes sélectionnées par les nazis mettent au monde de purs représentants de la race aryenne, jeunesse idéale destinée à régénérer l'Allemagne puis l'Europe occupée par le Reich. »

Une fable historique fascinante et dérangeante qu'on ne peut pas lâcher. Une lecture choc, remarquablement documentée, dont on ne sort pas indemne.

 

Mon avis

"Perturbant. Mais malgré tout empreint de réalisme et prenant ! "
"Original dans la forme et écoeurant par le fond. Mais hélas aussi, très proche de la vérité et très documenté."
"Un trésor de culture."

 

 

20 avril 1936, le premier bébé du programme "Lebensborn" mis en place par Himmler est né. C'est le bébé parfait, le bébé aryen selon Hitler. Le roman suit la croissance de cet enfant aux paroles crues de sa naissance jusqu'à ses 9ans et demi. Autant dire que l'on voit rarement des protagonistes rester à cet âge là, mais circonstances obligent... C'est à travers lui, appelons le Max, que l'on suit le récit, à partir de son point de vu, de son idéologie. On couvre ainsi la période du 19 avril 1936 à mai 1945.

 

 

Ce qui m'a le plus frappé à l'issue de cette lecture, c'est que je lis ce genre de livres tout le temps, je pense ici aux dystopies (cependant elles montrent la société une fois que le régime est mis en place et montrent comment les gens essayent d'en sortir, et ces histoires sont fictives). Ce je veux dire c'est que si on oublie le contexte de l'idéologie nazie, l'histoire est excellente ! Puis on fait le rapprochement avec la réalité, tout ce qu'on nous a répété et répété en cours d'histoire sur la Seconde Guerre Mondiale, la Shoah...

 

Etant dans la tête de Max, ce jeune aryen correspondant parfaitement aux attentes du Führer, on en vient parfois à penser qu'il a raison. On le croirait peut-être si le thème n'était pas le nazisme, si c'était une fiction comme une autre qui n'aborde pas un thème aussi important de l'Histoire. L'auteur arrive ainsi de manière saisissante à critiquer d'autant plus le comportement des nazis, à montrer leur conditionnement, mais sans les déresponsabiliser.

 

J'ai beaucoup aimé le personnage de Lucjian/Lukas. L'auteur s'en est servie comme d'une réelle arme contre l'idéologie nazi selon moi. Depuis l'arrivée de Lukas dans sa vie, Max est perturbé, toutes ses certitudes tanguent, son conditionnement se fêle... On suit à partir de là le changement de sa pensée, non sans difficulté. J'ai aussi apprécié le cadre des Lebensborn dont le roman traite particulièrement : la conception de la race aryenne à partir de soldats SS et de Frauen répondant parfaitement aux critères (blondes, yeux bleus, bonne santé, arbre généalogique allemand, non juive...). On découvre plus profondément ce système qui n'est usuellement que simplement évoqué, alors qu'ici Max provenant des Lebensborn et nous racontant sa vie, on n'en rate pas une miette ni sa réalité.

 

Le personnage principal, Max, bien que déroutant par sa manière de s'exprimer depuis le foetus jusqu'à ses 9ans et demi peut certes grandement étonné, mais je ne trouve pas ce comportement inconcevable. Au contraire il montre également que les enfants sont loin d'être idiots (mais je ne souhaite à aucun enfant d'être comme lui), et que le conditionnement peut être immense. C'est certes un peu poussé mais c'est ce caractère du personnage qui m'a emmené jusqu'au bout du roman en un rien de temps, je l'ai lu très rapidement !

 

Les + : triste sans devenir une lecture insoutenable au vu du thème, des personnages réalistes et attachants, historiquement riche (faits réel et lebensborn), fait réfléchir, style agréable de l'auteur

Les - : ... ne pas lire avant 14ans, voilà tout ce que j'ai à dire...

 

A lire et à faire lire !

Retour à l'accueil