http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv1880491.jpg

383 pages

6,90€

Traduit de l'allemand par Sabine Wyckaert-Fetick

 

Quatrième de Couverture...

 

Lorsque sa meilleure amie Caro est retrouvée assassinée, Jette jure publiquement de la venger, attirant ainsi sur elle l'attention du meurtrier. Chaque jour, Jette essaie de se reconstruire et d'oublier. Elle fait bientôt la connaissance d'un garçon qui semble pouvoir lui redonner le goût de vivre, et tombe éperdument amoureuse. Une rencontre qui pourrait l'aider à surmonter la mort de son amie. Peut être...

 

Un thriller psychologique qui transforme le lecteur en spectateur impuissant.

 

 

Mon avis là dessus...

 

Je ne suis pas calée romans policiers, thrillers ni rien d'autre de ce genre là. Si j'ai lu ce roman c'était dans le cadre du Challenge Encore plus loin avec lequel je me suis engagé à lire 3 livres de 3 genres différents que je ne lis jamais. Alors j'avais choisi policier et cherché quel roman je pourrais bien lire pour finalement arrêter mon choix sur Le Cueilleur de fraises de Monika Feth.

 

Niveau policier, je préfère lire un roman d'Agatha Christie je pense. J'ai apprécié cette lecture mais sans plus, je n'ai pas vraiment été affolée de la mort de Caro (oui, là j'ai un coeur de pierre) ni d'un quelconque danger. Malgré tout, l'histoire est bien filée, j'ai beaucoup aimé l'alternance de narrateur : l'auteur a successivement placé ses personnages dans ce rôle. Ainsi on connait les pensées de tout le monde, de Jette et Merle, de la mère de Jette, du policier Bert Melzig et également celles du meurtrier ! Sans ce point là je pense que je n'aurais pas du tout aimé. L'histoire m'a paru un peu trop prévisible ou bien c'est que la quatrième de couverture nous en dit trop.

 

Le titre nous annonce en quelque sorte la couleur, il s'agira d'un Cueilleur de fraises et il y aura du sang... donc un meurtre comme on l'apprend dans le résumé.

Jette peut être vue comme l'héroïne de l'histoire bien que tous les personnages soient assez présents, c'est elle qui lance un "défi" au meurtrier en jurant de le retrouver. Pour moi c'est une pauvre inconsciente qui ne mesure pas le danger, pensant que la vie est toute rose alors qu'après le meurtre d'un proche on aurait tendance à prendre peur pour soi-même et s'inquiéter, au lieu de quoi elle se jette dans la gueule du loup. Ele me semblait la plus terre à terre, celle qui avait un peu de tête dans le trio mais on se rend vite compte que l'amour rend aveugle...

Merle, la colocataire et amie de Jette, paraît finalement plus sage, mais cela ne tient peut être qu'au simple fait qu'elle n'a pas provoquée elle-même le meurtrier, elle l'aurait sûrement fait. Elle semble avoir la tête sur les épaules appartenant à une association protégeant les animaux, elle organise des "sauvetages animaliers" avec son groupe... elle a un projet qui tient sa vie.

 

En résumé, c'est un roman dont je ne suis pas fan. J'achèterai peut être les tomes suivants pour voir comment Monika Feth les a traité et comprendre quelle est l'utilité d'un suite surtout ! Quand un meurtre + un meurtrier arrive dans notre vie, je doute qu'on puisse avoir un second meurtrier dont on parlerait dans un second tome !

Des bons côtés avec le changement de narrateur et des moins bons avec une histoire trop prévisible.

 

~~~

 

Lu dans le cadre du Challenge du blog La vie des livres

http://laviedeslivres.cowblog.fr/images/kmpr4sqr.jpg

Retour à l'accueil