http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv13044428.jpg

 

 

"Retirée dans un petit village de l'ouest de l'Angleterre, Zachary, déserteur de quinze ans qui ne supporte plus l'horreur de la vie à bord, tente d'oublier ses peurs - et de se faire oublier. C'est sur la " Colline aux Gentianes ", butte surmontée d'une chapelle au-dessus du port de Torquay, où les marins ont l'habitude d'aller en pèlerinage, que le garçon rencontrera la petite Stella, douze ans, fille adoptive d'un couple de paysans. Tous deux rêvent d'une autre vie et d'autres contrées. Sur fond de guerres napoléoniennes, l'auteur se fait ici le chantre des âmes en peine, des exclus, et nous suggère en douceur que la vie est ailleurs.

 

 


La Colline aux Gentianes est l'un des plus grands romans d'Elizabeth Goudge et se situe dans le droit fil des Hauts de Hurlevent."

 

 

J'ai lu La Colline aux Gentianes pour un club lecture en cours de français où l'on devait présenté le livre préféré de l'un de nos parents lorsqu'ils avaient notre âge. Ma mère m'a proposé "Autant en emporte le vent" et celui-ci. Le premier m'a découragé par sa taille et sa couverture était vieille... Promis je le lirai ! Il est encore dans ma bibliothèque avec ses amis les 2 tomes suivants, tout aussi gros... Mais La Colline aux Gentianes avait une belle couverture qui m'a bien plu, alors je l'ai commencé et je ne me suis pas arrêtée !

 

 

 

Ce livre est un pure bonheur à lire. Il raconte une belle histoire d’amour avec de magnifiques paysages, détaillés ni trop, ni pas assez, juste ce qu’il faut pour que cela me plaise. L’histoire est basée sur la légende de la chapelle Saint-Michel à Torquay, lieu de pèlerinage pour tout bâtiment y jetant l’ancre, mais celle racontée dans le livre a été réinventée par l’auteure. C’est le mythe de Rosalinde et de son fiancé auquel nous avons droit. Une autre belle histoire d’amour dans ce roman romantique.


Je conseille vivement ce livre à tout le monde, étant donné qu’il y a ici des romances, des batailles (assez brèves certes), prison, le vécu des personnages plus ou moins dur selon chacun, le calme, des paysages envieux… et tant d’autres choses car cette liste ne peut pas être exhaustive !


Ce qui m’a le plus marqué sont les paysages, car ils sont vastes, paraissent infinis et ce sont des bols d’air frais à chaque fois qu’on en lit la description. J’ai voyagé dans ces collines de Torquay durant toute ma lecture et je referai ce voyage avec grand plaisir.

 

 

C'est un voyage manifique qui ne coûte qu'une simple lecture !

 

Retour à l'accueil