http://img.livraddict.com/covers/91/91151/couv38130297.jpg

412 pages, 17.90, Science-Fiction, Jeunesse

Editions PKJ

Publié en Mars 2013

Traduit par Guillaume Fournier

Synopsis

Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing.

Une terrible épidémie ravage la population.

Depuis l’Espace, un peuple sans pitié attend son heure…

 

Personne n’imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle-mère. 

Car la jeune fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer…

 

Mon avis

Tout d'abord, une très jolie couverture donne envie de lire ce roman ! Ça faisait un moment que j'avais vu ce roman sur les blogs, en anglais tout d'abord, puis enfin en français et voilà que je l'ai demandé pour Noël. 4 jours plus tard, hop, ce roman se trouve dans ma petite cervelle bien assimilé !

L'orginalité de ce roman, c'est son mélange science-fiction/conte de fées. Pour moi le pari est réussi ! Evidemment on connaît l'intrigue générale du conte de Cendrillon, mais l'auteur se l'ait suffisamment approprié pour le rendre différent (encore heureux!). Beaucoup ont parlé de ce roman comme Star-Wars et Cendrillon. C'est exactement cela puisque Cendrillon, appelée Cinder, n'est autre qu'un cyborg.

 

Parlons des personnages du conte. Cinder ne fait pas le ménage (mais presque), elle est mécanicienne et c'est évidemment elle qui bosse pour toute la famille. C'est un personnage débrouillard, et ça se comprend vu qu'avec son statut de cyborg, elle est différente des autres et a dû s'adapter.

Ensuite il y a les soeurs de Cinder. L'ainé Pearl représente la peste et Peony une soeur affectueuse, la seule qui prend un minimum Cinder pour une humaine. La belle-mère, Adri, montre son pouvoir par son titre de tutrice légale de Cinder et l'oblige ainsi à travailler pour elle.

L'histoire se passe à Néo-Beijing, on y trouve donc des humains, des cyborgs et des androïdes. Parmi eux, Iko est un androïde au caractère assez affirmé, qui appartient à Adri au même titre que Cinder, et qui est pour elle une véritable amie qui l'aide dans son travail et les corvées. C'est assez drôle d'observer ses réactions, elle ne se retient pas pour dire ce qu'elle pense !

Quant au prince, j'ai trouvé assez agréable que sa relation avec Cinder soit si simple et direct. Je trouve ça compréhensible, les personnes importantes n'ont pas toujours besoin d'être protégé du monde par des gardes, des barrières, des usages... d'autant plus qu'ils doivent souvent en souffrir. Le Prince Kaï est un jeune homme bien agréable qui pense avant tout au bien de son peuple, rongé par une affreuse maladie... (Tin tin tin je vous laisserai découvrir au moins ça)

 

L'histoire est parfois prévisible, mais ce n'est pas quelque chose qui m'a dérangé. Décourvir cet univers de robotisation m'a bien plu et intrigué :) Le style d'écriture m'a bien plu également. Ecrit à la troisième personne, le récit me semble moins "jeune" qu'il n'y paraît.

En tout cas, je vous préviens, il n'y a pas de Happy End ! Et oui il y a une suite (vous aurez remarqué la mention tome 1) Le tome 2 se nomme Scarlet et il semble que ce soit le nom du Petit Chaperon Rouge, dont j'ai hâte d'en apprendre plus ! Et bonne nouvelle, il est paru en novembre 2013, vous pouvez déjà vous jeter dessus à l'issu du tome 1.

 

En résumé :

+ les personnages parfois surprenant et nouveaux dans le conte, un univers qui intègre les androïdes bien original, une reprise de conte tout à fait bien réalisé et une superbe couverture !!

- une intrigue assez prévisible (mais qui réserve malgré tout des surprises!)

Retour à l'accueil